Rechercher

THIERRY BORDOT, MAIRE DE SAINT-LOUP SUR SEMOUSE, TROPHÉE DE L'ACTION ÉCONOMIQUE SOLIDAIRE



Située entre Strasbourg et Besançon, la commune de Saint- Loup-sur-Semouse se paupérise et perd des habitants depuis le début des années 2000 avec le déclin des entreprises locales. Pour redynamiser l’économie et l’emploi au sein de la collectivité, le maire a défini une stratégie de coopération intercommunale, a créé un Contrat Local de Solidarité et a lancé un dispositif baptisé « l’École de l’Entreprise ».


Pour redynamiser l’économie et l’emploi au sein de la collectivité, le maire a défini une stratégie de coopération intercommunale

L'employabilité des habitants du territoire, la coopération de proximité et la réappropriation des friches industrielles, représentent les trois axes de développement stratégiques visés par la commune. Le premier obstacle à franchir pour rendre cette action d’économie solidaire opérationnelle et efficace est d’abord de « créer l’envie » chez des publics sortis des radars des services de l’État. Pour cela, la municipalité a réussi à impliquer plusieurs acteurs, notamment dans la filière bois qui représente un grand potentiel au niveau du territoire.



Suivi psychologique, offres de stages, de formations, d’emplois, d’accompagnements à la création d’entreprises, recyclage des palettes ou encore créations d’activités d’économie solidaire, sont autant d’ingrédients mis en œuvre pour redynamiser l'activité économique de la commune.